Résumé du congrès - Barreau de Kinshasa Gombe ::: Site web Officiel des Avocats de la République Démocratique du Congo

Trouver un article

Qui sont en ligne ?

Nous avons 342 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Recevoir nos mails

Résumé de la 26è CIB 2011 à Nouakchott

Film des conférences

Deux jours ont suffi pour que les centaines de délégués venus de 19 pays francophone et réunis en Nouakchott se fassent une idée sur le combat des barreaux dans l’édification d’un Etat de Droit. Deux jours riches en enseignement, échange d’expérience, témoignage et projection de nouvelles stratégies de combat pour l’émergence des Etats de droits effectifs en Afrique, lesquels doivent au-delà d’être des Etats où règnent des lois iniques, doivent faire participer leurs citoyens aux votes des lois essentielles protectrices des droits fondamentaux et détonatrice de l’élan développement.

Animées par des panelistes de haute facture les conférences ont connu une participation active des congressistes qui ont parfois oublié les heures de pause et de repas tellement que personne ne voulait quitter la salle.

Pour la première journée,

 

Sous la Présidence du Claude PROVENCHER, Directeur Général du Barreau de Québec au Canada, et par des exposés tirés de leurs expériences personnelles et professionnelles, Maître GATERA, ancien Bâtonnier du Rwanda, Maîtres YARBA OULD AHMED et BOUNA ELHACEN du  Barreau de Mauritanie et le juge LY AMADOU de la Cour Suprême de Mauritanie  ont entretenu l’auditoire sur le Rôle des Barreaux dans l’établissement et le maintien de l’Etat de  dans l’Etat de droit.

Sous la conduite de Maître Pascal EYDOUX  ancien Bâtonnier de Grenoble en France, le deuxième panel du jour s’est penché sur la mission des Barreaux dans le cadre de l’assistance judiciaire l’accès à la justice.

Eclairé par le Bâtonnier AQUEREBURU qui en a déjà l’expérience tant par l’intervention financière du gouvernement togolais à l’aide judiciaire que par l’organisation des caravanes, ce panel a de nouveau insisté au regard de l’intervention sur l’aide judiciaire et l’accès à la justice.

Après un regard mérité sur  les Barreaux, les médiateurs et les Conseils constitutionnels, sous l’œil vigilant du Bâtonnier BADARA FALL ALIOUNE du Sénégal, le Professeur Didier MAUS , Me SGHAIR OULD MBARECK, Lo GOURMO, Mohamed Salem de la CSJ de Mauritanie et Maître Christine DESOUCHES du Barreau de Paris ont révélé à l’auditoire les réalités constitutionnelles en partageant les expériences et les interprétations vécues.

 DU CONCOUR DE PLAIDOIRIE

Il était 19 heures lorsque neuf jeunes avocats stagiaire venus des Barreaux de

Jean-Baptiste PIETTE du Barreau de Liège

Elisabeth KIELL

Chloé HARMEL Barreau de Bruxelles

(Premier prix)

OlivierSEGUINBarreaudeQuébec

Barreau du Bénin, NATABOU

Barreau du Rwanda, Claude DJANDJO

Barreau du Sénégal, PAPA MASSAL

Barreau de Mauritanie M’BARECK

Et du Mali, BOUBACAR MINATA

 

Après une gymnastique oratoire hors de commun et propre à chaque candidat, le jury après s’être retiré et délibérant à huis clos a proclammé le resultats lors du grand diner  du Bâtonnier.

Ainsi le premier prix constitué d’un masque d’un mwami lega venue de Belgique a été remporté par CHLOE HARMEL de l’Ordre Français du Barreau de Bruxelles, le deuxième prix par Maître Olivier SEGUIN du Québec et le troisième par Maître NATABOU CHIBA Pulchérie du Bénin.

La deuxième journée a connu deux moments voir trois moment fort à savoir les témoignages des militaires mauritaniens poursuivi pour une tentative de putsh, contre qui le Ministère public requit la peine de mort qui était exécutable immédiatement mais qui grâce au concours des avocats mauritaniens et la solidarité internationale de la défense furent condamnés à condamnés  perpétuité après trois mois de procès dans une caserne puis amnistié et plus tard élu comme députés nationaux. QUELLE HISTOIRE et témoignage larmoyant.

CIB-JEUNES

Sous la conduite du Bâtonnier GATERA et par la bouche de la dynamique NADIA, les jeunes se sont de nouveau exprimés pour rappeler les résolutions  de Yaoundé sur les jeunes. Par la bouche de leur nouvelle Présidente qui avait à ses côté son prédécesseur, Maître Nadia Camara Biouélé du Mali, a insisté sur le fait que les jeunes ne sont ni un dédoublement des instances ordinales des barreaux encore moins des concurrents et a demandé de nouveau que les bâtonniers mettent en pratiques les résolutions tendant à demander d’aider les jeunes à mieux exercer la profession.

L’ASSEMBLEE GENERALE

Le deuxième moment fort a été l’Assemblée Générale de la CIB qui outre le rapport du Président en exercice Maître MBUY MBIYE TANAYI, Bâtonnier National de la RDC  représenté par le Bâtonnier MUANZA MBIYA de Kinshasa Gombe et celui du trésorier et de la commission de jumelage a pris des résolutions et motion de remerciement.

Après la Cérémonie de passation du pouvoir avec le nouveau Président en exercice, le Bâtonnier BOUHOUBEYNI, l’Assemblée Générale a élu le pays organisateur du prochain congrès.

Après un discours justificatif de l’acte de candidature, la côte d’Ivoire et le Rwanda se sont succédé dans les explications pour convaincre les électeurs pays.

A l’issue du vote et dans une ambiance de confraternité  le RWANDA   ci-dessus représenté par le Bâtonnier GATERA qui était aux prises avec le Bâtonnier BILE AKA de  la Côte d’Ivoire, a été élu pour recevoir le XXIIème congrès  de la CIB qui coïncide avec le 15 ans d’existence de son Barreau.

 

Rendez-vous en décembre 2012 à Kigali au Rwanda

 

Depuis la côte atlantique mauritanienne

Maître Willy WENGA ILOMBE

Chargé de Communication de la CIB

Région d’Afrique Centrale

00 222 48-14-60-37(Mauritanie)

00 243 99 99 83 246 (portable  RDC)

 

 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
ORDRE DES AVOCATS
BARREAU DE KINSHASA/GOMBE
Siège : Rez-de-chaussée du nouveau Palais de Justice à Kinshasa/Gombe
Tél. : +243 99 22 75 918 - 81 86 85 739 - 99 99 54 621 - 99 99 51 600 - 81 09 21 366 - 89 89 31 102 - 99 99 51 379
Courriel officiel : batonnier@barreaudelagombe.cd

NOS COMPTES BANCAIRES

RAWBANK  COTISATION : 01000039602-92

RAWBANK CAISSE DE SOLIDARITE : 01000039605-83

ECOBANK (Mutuelle de santé) : 0100403102852903